Librairie Siloë Liège

facebookltrssmail3phone

Le Turquetto

Le TurquettoPar Metin Arditi. Collection "Babel"
Turc d’origine vivant en Suisse, Metin ARDITI a construit ce roman sur base d’une circonstance réelle : en 2001 est exposée à Genève une toile prêtée par le Louvre « L’homme au gant » du maître vénitien Le Titien. Un historien de l’art conclut, après expertise de la signature, qu’il pourrait s’agir en fait de l’œuvre de l’un de ses disciples, Le Turquetto, le « petit turc ».
Metin Ardit imagine alors la vie de ce jeune juif né à Constantinople , dévoré par la passion de peindre mais à qui sa religion interdit la représentation. Pour vivre sa passion, il s’enfuit à Venise où il est cependant contraint de se faire passer pour chrétien en raison de l’intolérance qui y règne contre les juifs.
Cette fiction, puisque cela en est une, ne manque pas d’intrigue et suscite la curiosité du lecteur et l’envie d’avancer dans la lecture, sans oublier le rôle y tenu par ces 2 villes captivantes que sont Constantinople et Venise au 16e siècle.
Très beau roman sur cette magnifique période qu’est la Renaissance italienne mêlant art et religion mais aussi témoignage de l’amour de l’art qui devrait être message de paix et de tolérance.
A conseiller aux amateurs d’art et d’histoire, sans oublier les amateurs de récits bien menés et bien écrits.
Marie-Christine Lefebvre.

Actes Sud, 2013 - 19.80 € (version "Luxe") - 8.00 € (version poche "Babel")

Réserver la version "Luxe"
Réserver la version "Poche"

 
Le mariage de plaisir

le mariage de plaisirpar Tahar BEN JELLOUN
« Il y avait une fois… ». tels sont les premiers mots de ce livre qui s’ouvre comme un conte façon « contes des mille et une nuits » mais qui, comme tous les contes, véhicule son lot de malheurs et de drames.
Le point de départ est cette institution – plus qu’une coutume ou une tradition- qu’est le mariage de plaisir qui consiste à contracter un mariage musulman temporaire pour une durée déterminée convenue entre époux. Cette institution qui est toujours reconnue par un certain nombre de musulmans pose la question de la polygamie et, en filigrane, celle de la place de la femme dans l’islam.
Cependant ce n’est pas là que réside le thème principal de cet ouvrage : le fil rouge en est le racisme, mais une forme de racisme qui nous est moins familière, à savoir, le racisme des africains « blancs » du Maghreb vis-à-vis des africains « noirs », considérés par les premiers comme les seuls vrais africains.
Cette histoire d’une famille marocaine sur 3 générations balaie presque ¾ de siècle d’histoire, du milieu du 20éme siècle à nos jours et évoque l’esclavagisme (aboli au Maroc seulement en 1922), le colonialisme, la radicalisation, la montée du terrorisme, les migrants…
Peut-être le nombre important de thèmes abordés dans un ouvrage finalement pas très volumineux nuit il à la cohérence de l’ensemble et ternit quelque peu l’image de conte oriental du début de la lecture, malgré l’incomparable talent de narrateur et le style simple, concis et naturel de Tahar Ben Jelloun qui rendent les vérités encore plus vraies et les évidences encore plus évidentes.
Cela est finalement le reflet de la vraie vie qui en effet n’est pas un conte.

Marie-Christine COLIN-LEFEBVRE, Avril 2016

Gallimard, 2016 - 19.59 € - 13.99 € (EPUB)

Réserver ce livre
Acheter la version numérique (Epub)

 
Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants

parle-leur de batailles de rois et delephantsPar Mathias ENARD – Prix GONCOURT des lycéens 2010.
En 1506, Michel-Ange quitte la capitale italienne en conflit avec le pape Jules II et rejoint Constantinople où il reçoit commande , du sultan Bajazet,  de plans pour la  construction d’un pont qui relierait les deux rives du Bosphore, sur la  Corne d’Or, projet initialement confié à son rival Léonard DE VINCI qui a échoué.
Réalité ( l’existence de la lettre du sultan à Michel-Ange est historiquement avérée) ou fiction, ce livre est une ode au dialogue entre l’Islam et la Chrétienté et Constantinople y apparaît davantage comme un trait d’union entre 2 mondes que comme une déchirure.
Ce roman est en effet traversé d’amitiés et d’amours entre des personnages que tout semble opposer mais que l’art rapproche dans un tourbillon de sons, de couleurs et d’odeurs magnifiquement rendus par la plume talentueuse de l’auteur.
Le beau titre de cet ouvrage qui est une invitation au rêve et au merveilleux est en fait emprunté à Rudyard KIPLING et à son ouvrage « Au hasard de la vie » dont la référence complète mérite d’être rapportée : "Puisque ce sont des enfants, parle leur de batailles et de rois, de chevaux, de diables, d’éléphants et d’anges mais n’omets pas de leur parler d’amour et de choses semblables".
Marie-Christine COLIN-LEFEBVRE.
Actes Sud, 2013 - 7.00 € - 6.99 € (EPUB)

Réserver ce livre
Acheter la version numérique (Epub)

 
Boussole

boussolePar Mathias ENARD – Prix GONCOURT général 2015
Récit prenant d’une érudition époustouflante et d’une écriture dense, riche et talentueuse même si elle rend parfois la tâche du lecteur un peu ardue.
Ce livre plonge dans la mémoire d’une vie – celle d’un musicologue viennois- rythmée par les voyages à Téhéran, istambul, Damas, Palmyre avant Daech, les souvenirs intimes, l’amour pour une femme, la musique omniprésente – Beethoven, Mozart, Liszt, Mahler…, la littérature, la peinture et surtout, l’orientalisme.
Peut-être plus essai que roman sur la captivation qu’a exercée l’Orient sur la vie culturelle occidentale et quis e traduit dans toutes les formes artistiques.
Il y a sans doute plusieurs lectures – et plusiurs types de lecteurs - de ce livre dont le titre BOUSSOLE est tout un symbole puisqu’on utilise cet instrument quand on est « désorienté » et que l’on a « perdu le nord »… : les mots parlent d’eux-mêmes.
A travers un message d’amour à une femme, c’est surtout un cri d’amour à ce Moyen Orient aujourd’hui tellement meurtri.
C’est aussi un appel au respecte de la mixité et de la diversité et un appel à « l’altérité comme partie intégrante du soi ».
A conseiller aux lecteurs qui ont un peu de temps à consacrer à la quête d’une boussole « pour utiliser ce qui vient de l’Autre pour modifier le Soi ».
Marie-Christine COLIN-LEFEBVRE
Actes Sud, 2015 - 21.90 € - 15.99 € (EPUB)

Réserver ce livre
Acheter la version numérique (EPUB)

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 9